Auteur : admin9975

Les 10 ans du PLM, ça se fête !

Créé en 2012, le Prix Littéraire des Maternelles fête ses 10 ans cette année !
Ce projet, initié en premier lieu par les parents d’élèves de l’école de la Maraîchère, a pris de l’ampleur au fil des ans, pour aboutir à un partenariat étroit entre les bibliothécaires de la Médiathèque Hervé-Bazin, les enseignants et les parents d’élèves des 6 écoles maternelles publiques de la ville de Trélazé.
Renouvelé chaque année, le PLM s’adresse aux enfants de maternelles de différents niveaux : de la très petite section à la grande section.
Sur le volet pratique, le PLM met en avant une sélection de 5 albums jeunesse qui circulent de novembre à mai dans chacune des familles trélazéennes par le biais des enseignants et aboutit au vote des enfants et des parents pour leur livre préféré. Les votes habituellement organisés au sein de la médiathèque, se sont, cette année, déroulés au sein des écoles en raison du contexte sanitaire.
En parallèle, durant l’année scolaire, un auteur ou un illustrateur jeunesse intervient dans le cadre du Prix Littéraire des Maternelles pour rencontrer les enfants, parler de son travail et proposer un atelier Cette année, Julia WAUTERS, illustratrice nantaise, est venue dans les écoles pour parler de son métier, des albums qu’elle a illustrés. Les enfants ont pu confectionner leur propre illustration avec elle, grâce à la création de pochoirs. Delphine Toublanc et Claire Bastien, bibliothécaires, ont proposé, quant à elles, un conte animé à partir de l’album illustré par Julia WAUTERS , Petit chat découvre le monde.
Chaque année, le PLM se clôture par une matinée festive et la proclamation des résultats du livre préféré des enfants et de leurs parents. Malheureusement, au regard du contexte sanitaire, la matinée n’a pas pu avoir lieu mais voici le résultat des votes.

Cette année le livre préféré des parents est le même que celui des enfants, il s’agit de l’album jeunesse, « Les enfants, papa est rentré ! » de Jarvis

Malgré l’annulation de la matinée festive, les parents d’élèves, les professeurs des écoles maternelles publiques et les bibliothécaires de Trélazé ont concocté des surprises tout au long du mois de juin :

Un jeu de l’oie grandeur nature, créé à partir des albums jeunesse de la sélection, circule dans les différentes écoles.

Une exposition des travaux des enfants réalisés autour des livres de la sélection durant l’année scolaire, est visible au sein de chaque école maternelle jusqu’à fin juin.

L’exposition des 10 ans du PLM est visible jusqu’au 30 juin à l’étage de la médiathèque lors de nos horaires d’ouverture. Voici un aperçu :

 

Suivez l’événement sur notre page facebook !

Lire la suite

Nouvelles conditions d’accès à la médiathèque / COVID-19

Suite aux dernières annonces gouvernementales, nous adaptons les conditions d’accès à la médiathèque à partir de mercredi 19 mai :

– jauge limitée à 20 personnes,
– limiter votre visite à 30 minutes,
– à partir de 11 ans, merci de bien porter le masque sur le nez, 
– se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique mis à disposition à l’entrée de la médiathèque (même si vous venez juste rendre des livres),
– respecter une distance d’au moins 1 mètre avec les autres usagers de la médiathèque.

Les horaires en vigueur ne changent pas : Mardi et Vendredi : 16h-18h30 // Mercredi : 10h-12h et 14h-18h30 // Samedi 10h-12h et 14h-17h

Merci de votre compréhension.

Lire la suite

8 mars : journée internationale des droits des femmes !

L’équipe de la médiathèque vous a concocté une série de ressources sur les femmes mais pour tou-te-s.

A regarder – TV : 

La série animée Culottées, adaptation 100% animation de l’œuvre BD de Pénélope Bagieu, publiée en ligne dans le Monde et éditée depuis chez Gallimard, en 2016.
Disponible en replay sur Arte.tv : Trente portraits de femmes qui ont osé faire voler en éclats les préjugés et changé le monde à leur manière. Elles ont osé, fait ce qu’elles voulaient, et sont à ce titre des femmes sacrément « Culottées » !
“Libres !” Nous sommes submergés d’injonctions, d’idées reçues et de représentations ultra-normées. Stop aux diktats sexuels ! Avec “Libres !”, Ovidie et Sophie-Marie Larrouy proposent de faire ce que l’on veut, comme on veut et surtout uniquement si on le veut. D’après la bande-dessinée “Libres !” Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » de Ovidie et Diglee publiée aux Editions Delcourt. 10 épisodes de 4 minutes disponible sur Arte 
“Haendel et les femmes” est disponible en ligne à partir du 7 mars. Le Festival Haendel de Halle, en Allemagne, a concocté une édition en hommage aux figures féminines sensibles, courageuses et majestueuses de l’opéra baroque. Trois stars de ce répertoire en livrent leur vision : Vivica Genaux, Anna Prohaska et Hana Blazikova. Elles interprètent des airs, des duos et se glissent dans les rôles de grandes héroïnes, avec à leurs côtés le contre-ténor Lawrence Zazzo et le baryton Fulvio Bettini. Au programme : des œuvres signées Cavalli, Vivaldi, Galuppi, Hasse, Graun et, bien sûr, Haendel. A voir en replay sur Arte.
La Web-émission trimestrielle, Kreatur,  est née de l’envie d’un groupe de femmes de se faire l’écho des combats et des héroïnes du féminisme, mais aussi de la situation des femmes, de toutes les femmes au quotidien. Ce groupe, on le retrouve, le temps de chaque émission, pour développer un dossier principal, mais aussi des reportages, des rencontres, des chroniques récurrentes. Huitième volet de notre émission : l’écoféminisme.  A découvrir sur Arte tv en replay.
L’université de Strasbourg propose des tables rondes, des webinaires sur les droits des femmes, à revoir en ligne durant toute cette semaine. A suivre en détail ici.

A écouter – Podcast :

Auriculaire : podcast qui donne la parole aux autrices de BD, à écouter ici.
Quoi de meufs : Au micro de la journaliste Clémentine Gallot, des personnalités et spécialistes discutent de féminisme sous l’angle de la pop culture et de l’intersectionnalité. Alternant entre formats longs et QDM de Poche, plus courts, les intervenantes analysent l’actualité, mais aussi les séries, livres et films du moment, et parlent de féminisme de manière accessible et décomplexée. Ces dernières semaines, elles nous ont offert une analyse approfondie de « Chez Soi » de Mona Chollet, ou encore de la série Mrs America, qui parle des luttes féministes aux Etats-Unis dans les années 70. Ces personnalités et spécialistes ont également réfléchi aux raisons pour lesquelles le confinement nuit au féminisme. Fréquence : Hebdomadaire / Durée : 15 à 40 minutes / Pour écouter le podcast sur le site de Nouvelles Ecoutes c’est ici !
Un podcast à soi, par Arte Radio. Devenu une référence dans le monde des podcasts féministes, “Un podcast à soi” de Charlotte Bienaimé aborde de manière très complète les questions de genre et d’égalité.
Prenant la forme d’un documentaire mêlant témoignages, interviews d’experts, pensées de l’autrice et lecture de courts extraits d’ouvrages, chaque épisode est consacré à un thème lié au féminisme et souvent en lien avec l’actualité. Ainsi, le podcast donne la parole aux femmes, s’interroge sur leurs droits mais questionne également les personnes qui l’écoutent, ceci afin d’entamer une réflexion commune. On en ressort grandi·e. Fréquence : mensuelle / Durée : entre 50 minutes et 1 heure / Pour l’écouter sur le site d’Arte Radio, c’est ici !
La poudre  : Ce podcast existe depuis décembre 2016 et compte déjà 70 épisodes, en français et en anglais.
La journaliste Lauren Bastide échange, dans l’espace intimiste d’une chambre d’hôtel, propice à la confidence, avec des femmes inspirantes, (re)connues principalement pour leur art ou leur engagement politique. En l’écoutant, on a l’impression d’être avec elles, dans cette chambre d’hôtel, à discuter sur des sujets qui nous tiennent à cœur. Récemment, Lauren Bastide a accueilli Vandana Shiva, écoféministe célèbre.
Une série de podcasts est également dédiée à la figure de la sorcière. Tituba, sorcière historique des procès de Salem, dont Feminists in the City parle dans son webminar sur l’histoire de la chasse aux sorcières, a fait l’objet d’un des podcasts de la série évoquée ci-dessus. Fréquence : bimensuelle / Durée : 1 heure / Pour l’écouter sur le site de “Nouvelles Ecoutes”, c’est ici !

Cher Corps : Dans ce podcast, Léa Bordier parle de féminisme, de bodypositivé, d’acceptation et de confiance en soi et en son corps. Sous forme de courts témoignages individuels, des femmes nous racontent leur parcours de vie, marqué par le handicap, la maladie, la grossesse, mais aussi le regard, souvent très dur, porté par les autres, sur leur corps. En donnant une voix à ces femmes, il permet de créer de l’échange autour de sujets invisibilisés et pourtant bien réels. A retrouver ici.
De nombreux témoignages sont aussi disponibles sous forme de vidéos, sur la chaîne Youtube de Léa Bordier. Les sujets abordés résonnent particulièrement dans nos oreilles pendant ce confinement où les diktats de beauté imposés aux femmes sont toujours bien présents. Fréquence : mensuelle / Durée : entre 10 et 15 minutes / Pour l’écouter sur Apple Podcasts, c’est ici !

Pour apprendre : 

Mooc : Elles font l’Art. Depuis janvier 2021, le Centre Pompidou a ouvert un mooc intitulé “Elles font l’art”. Ce cours en ligne gratuit et ouvert à tou.te.s, se consacre aux femmes artistes de 1900 à nos jours. Plasticiennes, peintres, photographes, vidéastes ou performeuses de toutes nationalités, elles ont fait et font encore l’art des 20e et 21e siècles. Elles sont mises à l’honneur ici.

A voir – Instagram :

@The Womanhood Project : À travers une série d’interviews et de portraits, le compte The Womanhood Project explore des questions complexes ou taboues liées à la féminité: viol, maladie mentale, menstruations, poids, avortement… Tout y passe, avec l’acceptation de soi comme fil conducteur.
@dans_la_bouche_dune_fille : Le collectif derrière Dans la bouche d’une fille dénonce le sexisme ordinaire auquel les femmes sont confrontées chaque jour et brise les stéréotypes de genre à travers divers témoignages.
@Taspensea : Chaque jour, le compte Taspensea publie des témoignages sur la charge mentale. On vous en parle plus en détail sur Mamans & Femmes d’Aujourd’hui.
@noustoutesorg : De tous les comptes Instagram, c’est sans aucun doute le plus utile. NousToutes, c’est ce mouvement de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, qui organise régulièrement et à travers toute la France, des événements féministes. Citons en exemples, la marche contre les violences faites aux femmes, organisée dimanche 24 novembre 2019 dans l’Hexagone ainsi que celle prévue aujourd’hui, 8 mars, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. Sur Instagram, statistiques et infos pratiques se côtoient, informant en continu militant.e.s de la première heure comme nouveaux.elles venu.e.s. !

Lire la suite